Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 08:41

De par l’information donner aux Français, bien relayée par les médias, le gouvernement  veut faire croire aux salariés que seuls ceux nés en 1973 et après auront un allongement de la durée de cotisation.

Pour la Fédération des Transports et de la Logistique, cela est faux et relève du mensonge. Le tableau ci-dessous en est la preuve.

 

Pour un assuré né en

La durée requise pour le taux plein

Avant 1958

Loi Fillon         41 ans et 2 trimestres

 

1958, 1959, 1960

Nouvelle loi     41 ans et 3 trimestres

 

1961, 1962, 1963

Nouvelle loi     42 ans

 

1964, 1965, 1966

Nouvelle loi     42 ans et 1 trimestre

 

1967, 1968, 1969

Nouvelle loi     42 ans et 2 trimestres

 

1970, 1971,1972

Nouvelle loi     42 ans et 3 trimestres

 

1973

Nouvelle loi     43 ans

 

Cela aura des conséquences pour les salariés de Transports et de la Logistique notamment sur l’inaptitude à tous postes dans l’entreprise  et l’inaptitude à la conduite.

Bon nombre de nos camarades se font déjà licencier pour ce motif.

Par ailleurs, concernant notre congé de fin d’activité, que veut faire la bande des 7 signataires  d’un accord scélérat qui a accolé le CFA à toutes contre-réformes des retraites.

Vont-ils encore repousser le départ en CFA de 18 mois ?

La question se pose, car ceux qui à l’époque en mai 2011 avaient annoncé à grand coup de tract et de communiqué qu’ils avaient pérennisé et sauvé le CFA en sont pour leur frais.

La Trésorerie de Fongecfa (CFA routier) est exsangue, car les signataires de l’accord ont mal anticipé l’effet carrières longues.

Demain, les employeurs payeront –ils deux cotisations ? Une pour le CFA et l’autre pour la pénibilité !

En ce qui concerne notre fédération, nous ne le croyons pas. De toute façon, le gouvernement actuel annonce à qui veut l’entendre, qu’il veut désengager l’Etat financièrement du dispositif CFA.

Les cotisations versées par les employeurs et les salariés pour le CFA seront perdues. En effet, pour l’Etat, le dispositif de financement des CFA est un système fonctionnant  par répartitions.

Le CFA est en grave danger

Le 10 septembre tous en grève et dans la rue contre un  allongement  des cotisations, pour trouver des solutions sur l’inaptitude et le CFA.

Partager cet article

Repost 0
Published by FORCE OUVRIERE - UES SDV DAT - BOLLORE LOGISTICS
commenter cet article

commentaires